Physique

AZAP FLASHBACK : Revenons un peu sur les 5 come-back sportifs les plus légendaires

2 mars 2020

Au cas où vous n’auriez pas suivi, Kim Clijsters vient de revenir à la compétition, sept ans après avoir pris sa retraite. Bon, c’est vrai, elle a perdu pour son premier match, mais son adversaire était quand même finaliste de l’Australian Open. Kim n’est pas la seule à revenir dans le monde du sport pro après des années de retraite et certains exemples sont plutôt encourageants. AZAP vous a concocté un top 5 des meilleurs come-back !

Arrêter sa carrière est bien souvent une décision terrible. Quand on est pro et que le sport est sa raison de vivre, arrêter les tournois peut être angoissant à mourir. Si bien que quelques mois/années après, certains reviennent parfois dans le game avec des fourmis dans les jambes.

5. Lance Armstrong, le champion dopé

Lance Armstrong sera toujours un personnage controversé. Ses histoires de dopage le poursuivront à jamais mais son retour sur un vélo en 2008, à 38 piges, en a ému plus d’un. Vainqueur de sept Tours de France d’affilée entre 1999 et 2005 (retirés pour dopage), il s’illustre une dernière fois sur la grande boucle en finissant troisième de l’épreuve en 2008. Balèze au vu de son âge et de la difficulté du parcours. Il raccroche définitivement en 2011.

Durant sa retraite, Armstrong s’est occupé en courant quelques marathons.

4. Justine Henin, un retour au top

Les come-back semblent bien inspirer nos tenniswomen belges. Clijsters n’a pas été la seule a revenir puisque Henin a aussi surpris tout le monde en remontant sur les courts. La nouvelle survient en 2010, deux ans après une retraite que personne n’avait vue venir (elle n’avait que 25 ans). Et les débuts sont bons puisque dès l’Open d’Australie 2010, Juju atteint la finale, seulement battue par Serena Williams. Mais à Wimbledon, contre une certaine Kim Clijsters, elle tombe et fragilise son coude. La joueuse ne s’en remettra jamais, ce qui la pousse à annoncer sa retraite définitive en janvier 2011.

Justine Henin commente à présent les matches sur Eurosport.

3. Mohamed Ali, un passage par la case prison ?

Choisir le moment où l’on part à la retraite peut être un luxe. Mohamed Ali ne l’a pas eu : son (premier) départ des rings a été forcé. Refusant de faire son service militaire et de partir combattre au Vietnam (par conviction religieuse), il est durement sanctionné. Ali est condamné à cinq ans de prison (qu’il ne fera pas) et est suspendu de tout tournoi pendant trois ans et demi. Ce qui, pour lui, équivaut à la retraite. Mais un an plus tard, la Cour suprême revient sur sa décision et la légende peut à nouveau démonter ses adversaires un par un.

Mohamed Ali a été élu sportif du 20e siècle par la BBC et Sports Illustrated.

2. Michael Jordan, le basket ne lui suffit plus

En terme de retraite, Michael Jordan a fait fort. D’abord en 1993, à 30 ans, il invoque une perte de motivation. Non content d’être un monument du basket, il s’essaye au… baseball. Mais ses performances ne lui assurent pas de rejoindre l’élite. Alors, un an et demi plus tard, sachant son équipe des Bulls à la peine, il revient en NBA. S’en suivent trois titres d’affilée. De nouveau au sommet, Jordan peut une seconde fois se retirer l’esprit tranquille, en 1999. Sauf que deux ans plus tard, l’amour du jeu se refait trop fort, et il signe chez les Wizards de Washington. Deux saisons un rien moins abouties, mais qui n’effaceront pas sa légende. Avant de définitivement quitter les parquets en 2003, à 40 balais.

Michael Jordan se serait mis au baseball pour honorer la volonté de son père, décédé peu avant cette reconversion surprenante.

1. Kim Clijsters, trois Grands Chelems pour son retour

Eh oui ! La queen de notre classement n’est autre que Kim Clijsters. Et pas sur base de son récent retour à la compétition mais bien grâce à celui de 2009. Tout simplement parce que sa deuxième carrière a été encore meilleure que la première. Jusqu’alors, elle n’avait gagné qu’un seul titre du Grand Chelem, elle en ajoute ensuite trois autres à son compteur entre 2009 à 2012. Le premier survient quelques semaines à peine après être sortie de sa retraite de deux ans et demi. Si elle pouvait nous refaire le même coup cette saison…

Pendant sa retraite, Clijsters n’est pas restée inactive, s’entraînant souvent avec Elise Mertens.

Tout ça pour dire que si le come-back de Kim Clijsters ne sera pas forcément facile (la preuve avec cette première défaite), les exemples ne manquent pas pour confirmer que l’exploit est à sa portée. Un retour excitant qu’AZAP vous fera vivre au premier rang.