Physique

Coronavirus : Le monde du sport va-t-il finir sous certificat médical ?

4 mars 2020

Alors que nous ne sommes plus qu’à quelques mois des Jeux olympiques qui se dérouleront à Tokyo, le monde sportif semble de moins en moins intouchable face au risque d’épidémie. Entre reports, annulations ou encore boycotts, c’est le sport mondial qui tourne au ralenti ces derniers jours. Dirigeons-nous vers une grève du sport partout dans le monde ?

« Mieux vaut prévenir que guérir », comme dirait l’autre. C’est en ce sens que plusieurs mesures ont été prises ces derniers jours afin de réduire les risques. Si certains événements sportifs ont été annulés et d’autres non, on pense surtout aux grands rendez-vous du sport cet été qui risquent de ne pas avoir lieu.

L’EURO 2020 de cet été sera disputé dans une dizaine de pays en Europe, pas l’idéal par les temps qui courent.

Aucun sport n’est épargné

Plusieurs compétitions ont dû être annulées, comme le Grand Prix Moto GP du Qatar, le marathon de Tokyo ou les mondiaux d’athlétisme en salle. Dans certains cas, ce sont carrément des championnats de foot entier qui sont, au mieux, reportés comme on a pu le voir en Suisse ou en Corée. Certaines équipes de basket féminin ont même préféré déclarer forfait plutôt que de jouer contre des adversaires d’Italie, pays le plus touché d’Europe par le covid-19.

Même si le cycliste Alaphilippe ne défendra pas son titre au Milan-San Remo 2020, cette course a été maintenue, tout comme le Tirreno-Adriatico et les Strade Bianche, toutes italiennes.

Des événements trop chers pour être annulés ?

Alors qu’on s’inquiète de plus en plus de voir nos grands rendez-vous sportifs de cet été être annulés, les organisateurs se veulent confiants. Ils estiment qu’il est trop tôt pour prendre une telle décision. Mais rappelons tout de même que ces événements coûtent cher à mettre en place et qu’une annulation pourrait être impayable.

Nous n’y avons pas pensé. Nous n’en avons pas entendu parler. Nous avons posé des questions et on nous a dit qu’un tel projet n’existait pas.

Toshiro Muro, dirigeant du comité d’organisation des JO

Même si ça nous embêterait un peu beaucoup de ne pas voir nos Diables rouges remporter l’Euro cet été, la sécurité et la santé des sportifs et des spectateurs devraient être l’unique priorité. AZAP vous tient au jus des prochaines décisions prises face à l’épidémie dans le monde du sport.