Raquette Tennis

Federer, Nadal, Djokovic : Qui sera finalement le meilleur de tous les temps ?

5 novembre 2019

Désigner le meilleur joueur de tous les temps, c’est tellement subjectif. Mais celui qui aura gagné le plus de titres en Grand Chelem pèsera inévitablement plus que les autres. Encore cette année, la lutte est sévère puisque Djokovic et Nadal se sont partagés les quatre majeurs. Mais Federer est toujours devant. Alors qui finira par remporter cette course des champions ?

On a longtemps cru qu’avec quatorze tournois du Grand Chelem, Pete Sampras ne serait jamais égalé. Aujourd’hui, trois joueurs l’ont dépassé. Et ils jouent tous les trois à la même époque, c’est dire la portée de leur exploit.

« Si tu aimes ce que tu fais, tu ne vas jamais travailler un seul jour dans ta vie. » Roger Federer et Rafael Nadal ont été associés en double lors de la dernière Laver Cup.

Une course infernale à la victoire

Si Roger est toujours devant avec 20 majeurs, il sent Rafa et Novak se rapprocher de lui avec respectivement 19 et 16 titres. Cette année, le Suisse a d’ailleurs manqué une opportunité en or de se détacher à Wimbledon où il a obtenu deux balles de match avant de s’incliner face au Serbe. La plupart des finales ont opposé ces trois légendes qui se concentrent désormais sur ces grands matchs qui changent le cours de l’histoire. Ces joueurs disputent moins de tournois inférieurs pour être au top lors des Grands Chelems.

Andy Murray faisait partie de ce qu’on appelait le big four. Puis des blessures en ont décidé autrement.

Les papys font de la résistance

Dans ce combat de titans, l’âge et la forme physique seront hyper importants. A ce petit jeu, Djokovic semble avoir un léger avantage, malgré ses quatre majeurs de retard. Le Serbe n’a « que » 32 ans et pète la forme, là où l’Espagnol va sur ses 33 printemps et semble plus fragile physiquement. Le Suisse, lui, repousse les lois de la vieillesse en étant toujours aussi fringuant à 38 balais.

Avant, on ne voyait pas Djokovic comme une menace pour la rivalité Nadal-Federer. Mais ça, c’était avant.

Le sort de cette compétition entre ces trois grands noms du sport dépendra évidemment de leurs blessures et du moment de leur retraite. Il est donc dur à prédire tellement les trois n’arrêtent pas de se tirer vers le haut grâce à l’intensité de leur rivalité. On souhaite donc bonne chance aux autres joueurs du circuit pour espérer remporter l’un des quatre Grands Chelem l’année prochaine !