Formule 1

Formule 1 : Quels sont les tops et les flops de l’année 2019 ?

15 janvier 2020

La saison 2019 de Formule 1 s’est achevée à Abu Dhabi début décembre. Il est donc temps pour tous les constructeurs de faire le bilan et préparer la saison 2020. Entre les petits jeunes qui poussent pour les premières places et les anciens qui font de la résistance, cette année n’aura pas été de tout repos. AZAP fait le bilan d’une saison qui a semblé passer à 300 km/h.

Que ce soit le duel Leclerc / Verstappen, les déboires de Sebastian Vettel ou la domination de Lewis Hamilton, cette saison a été riche en rebondissements pour les fans de sport automobile. Tous ces événements ont donc évidemment engendré des tops et des flops…

« Qui de mieux pour classer les pilotes qu’eux-mêmes ? Et les résultats pourraient vous surprendre ! »

Top : Mercedes, toujours au sommet malgré les doutes

Alors qu’on disait que Mercedes n’avait pas le meilleur moteur, ni le meilleur aérodynamisme, l’écurie a encore prouvé qu’elle est au top ! Régularité, professionnalisme et cohésion d’équipe, voilà les maitres mots de l’équipe allemande. Dirigée par un énorme Toto Wolff et avec tout le talent d’un des meilleurs pilots de l’histoire (Lewis Hamilton), Merco est toujours sur la bonne route ! Avec une victoire au Championnat du monde constructeurs ainsi qu’une 1ère et 2e place chez les pilotes, 2019 a encore été une saison pleine pour Mercedes.

Toto Wolff, directeur de Mercedes, a mené l’équipe à six titres consécutifs entre 2014 et 2019, la série est toujours en cours.

Flop : Renault n’arrive plus à suivre…

Notre flop de la saison est pour Renault. L’écurie française revenait en F1 en 2016 avec comme objectif de se battre pour le Championnat du monde. Mais cette année, elle finit à une pauvre cinquième place sur huit. De plus, une des éternelles promesses du circuit, Nico Hulkenberg, a pris sa retraite à la fin de la saison. Seule éclaircie, Renault a réussi à signer le très prometteur Sebastian Ocon, le sortant du giron de Mercedes qui conduira aux côtés de Daniel Ricciardo.

Nico Hulkenberg a gagné les 24h du Mans en 2015.

Top : le jeune Leclerc domine son ainé chez Ferrari

Notre deuxième top est Charles Leclerc. Même si on s’attendait à ce qu’il vienne titiller Vettel dès sa première saison, personne ne savait qu’il allait le dominer ! En effet, le Monégasque a presque toujours fini au-dessus de son ainé et a été beaucoup plus rapide, que ce soit en course ou en qualification. Bilan : avec sept pôles positions et trois victoires de Grand Prix, Leclerc est l’homme fort chez Ferrari et ça, personne ne pouvait s’y attendre au début de la saison.

J’ai la voiture et l’équipe pour me battre pour le Championnat du monde et, même si j’ai encore beaucoup à apprendre, je suis prêt !

Charles Leclerc, 2019

Chaque saison est une nouvelle montagne russe d’émotions. Au début de l’année, chacun y va de son petit pari, mais la réalité est souvent encore plus folle que les prédictions. En 2021, le nouveau règlement sera mis en place, ce qui fera de l’année prochaine un cap stratégique dans le monde automobile. Les écuries devront choisir entre préparer l’avenir ou tout donner pour rafler le titre en 2020. Dans tous les cas, AZAP vous tient au jus et suit de très près tous ces bolides !