Ballon Basket

Kobe Bryant : Les 8 dates qui ont fait rentrer le basketteur dans la légende

28 janvier 2020

Qui n’a jamais crié « Kobeee » en jetant son berlingot de jus de papaye à la poubelle ? C’est avec le cœur assez lourd que la rédaction d’AZAP a décidé de vous proposer une sorte d’hommage pour une icône du basket-ball, mais également du sport en général. Voici donc, de manière subjective, les huit moments qui ont forgé la légende de Kobe, parti trop brutalement ce 26 janvier 2020.

Qu’on soit un passionné du ballon orange ou qu’on soit comptable, le numéro 24 des Lakers avait une aura telle qu’on pouvait rarement y rester indifférent. Comme en témoigne sa légende qu’il aura bâti durant toute sa carrière.

Kobe Bryant et sa fille ont disparu dans un accident d’hélicoptère en Californie.

8. 26 juin 1996 : La première page de son histoire

Se présentant à la Draft (sélection annuelle des jeunes joueurs) à seulement 17 ans, sans être passé par l’université, Kobe se retrouve dans une des meilleures cuvées de l’histoire. Il ne sera sélectionné qu’en treizième position, mais avec lui se tiendront Allen Iverson, Ray Allen ou encore Steve Nash.

7. 19 juin 2000 : Son premier titre

En finale contre les Pacers d’Indiana, le jeune Kobe ne marquera pas la série de son empreinte, la faute à une blessure à la cheville. Shaquille O’Neal fera quand même le taff en portant les Lakers quasi seul. Comme un symbole, c’est sur un magnifique alley-oop entre les deux joueurs qu’ils se qualifieront pour leur première finale et donc leur premier titre.

Les Lakers gagneront le titre contre Indiana sur le score de quatre victoires à deux.

6. 20 décembre 2005 : 62 points en trois quart-temps

Ayant encore le seum de la dernière défaite contre Houston, Kobe se vengera sur les Mavericks en plantant la bagatelle de 62 pions en l’espace de seulement trois quart-temps (moins de 36 minutes de jeu). Mieux encore, en emmenant les Lakers à la victoire sur le score de 95-61, il aura réussi à marquer plus de points à lui seul que toute l’équipe de Dallas réunie.

5. 22 janvier 2006 : Un record historique

Alors que la franchise de Los Angeles est dans le dur dernièrement, Mr. Bryant va nous offrir un récital complètement incroyable face aux Toronto Raptors. En marquant 81 points, il se placera comme le deuxième meilleur scoreur le temps d’un match. Impressionnant quand on sait qu’un joueur moyen en marque neuf et qu’une superstar tourne en moyenne entre 25 et 30 points par match.

Seul Wilt Chamberlain avait fait mieux en marquant 100 points le temps d’une rencontre en 1962.

4. 6 mai 2008 : Une récompense qui s’est faite attendre

Douze ans après son arrivée dans l’élite du basket-ball et trois titres plus tard, Kobe accède enfin à la récompense individuelle suprême, à savoir le titre de MVP (Most Valuable Player, équivalent du Ballon d’Or dans le foot). Il cumulera, cette saison là, 28 points, six rebonds et cinq passes en moyenne par match.

3. 17 juin 2010 : Une bague pour chaque doigt

Deux ans après sa défaite en finale contre les Boston Celtics, le numéro 24 angelinos tient enfin sa revanche et considère ce titre comme le plus savoureux de sa carrière. Il jouera en effet avec un doigt cassé, sera mené 3-2 dans la série, et a dû affronter le mythique « Big 3 » des Celtics de l’époque sur un fond de rivalité historique entre les deux franchises. Autant de raisons qui rendent ce sacre aussi spécial à ses yeux.

Avec cinq trophées, il dépassera le Shaq (4), son meilleur ennemi, mais restera derrière Jordan (6) son modèle de toujours.

2. 13 avril 2013 : Tendon d’Achille & Mamba Mentality

Le trait de caractère qu’on retiendra tous de lui est sûrement sa mentalité de bosseur et sa détermination à ne jamais abandonner. L’exemple le plus marquant est peut-être ce match contre les Warriors où il se rompt le tendon d’Achille à trois minutes de la fin du match. Malgré la douleur, le « Black Mamba » se relèvera, se présentera sur la ligne des lancers-francs en boitant et inscrira les deux points nécessaires pour revenir à égalité avant de sortir du terrain, héroïque.

Ce moment est depuis entré dans la légende du joueur, prouvant sa détermination à toute épreuve.

1. 13 avril 2016 : Partir en héros

Trois ans jour pour jour après cette blessure au tendon d’Achille qui l’aura privée des parquets pendant plus de 200 jours, voici arriver le dernier match de la carrière de Kobe Bryant. Il proposera un récital incroyable en marquant 60 points pour offrir une dernière victoire à sa franchise de toujours. Ce match restera à jamais à l’image de sa carrière : un modèle de persévérance et une source d’inspiration pour tous.

Il n’y avait pas de plus belle manière de mettre un terme à sa carrière que la manière dont Kobe l’a faite.

Alors certes le monde du basket est en deuil aujourd’hui, orphelin de celui qu’on a tant aimé détester. Mais plus que son souvenir, son inspiration ne nous quittera jamais. Citons, pour finir, la dernière phrase de Kobe en tant que basketteur : « Mamba out« .