Ballon Football

Mercato d’hiver : Pourquoi faut-il vraiment arrêter cette arnaque ?

12 février 2020

Après ce mois de janvier, les dirigeants des clubs sont sur les nerfs. Le mercato d’hiver peut être crucial pour placer leur équipe dans les meilleures conditions avant une fin de saison aux enjeux bien souvent énormes. Pourtant, cette période de transferts est de plus en plus contestée. AZAP vous explique pourquoi.

Le transfert d’Erling Håland au Borussia Dortmund a fait beaucoup parler : l’attaquant a marqué cinq buts en…57 minutes de jeu. C’est clairement un gros pari réussi de la part de Dortmund, mais cela reste une des exceptions dans un mercato où l’on compte plus d’arnaques que de nouveaux messi(e)s.

Le mercato, une séance de rattrapage pour les clubs

Comme pour les étudiants, ce mercato s’apparente à une deuxième sess’ : si les clubs se plantent en été, ils comptent sur janvier pour se rattraper. Cela mène à des transferts faits dans la panique, censés redresser l’équipe du jour au lendemain. Sauf qu’en pratique, ces joueurs sont bien souvent eux-mêmes à la recherche d’une solution pour leur manque de temps de jeu. Résultat : ils ne sont pas prêts et dégagent en été car le club n’est pas content d’eux.

View this post on Instagram

Let's go together ⚽️ 18/19

A post shared by Alexis Sanchez (@alexis_officia1) on

Alexis Sanchez est l’un des pires transferts hivernaux de ces dernières années. Son passage à Manchester United en 2018-2019 (cinq buts seulement) était une vraie catastrophe.

Les agents s’en mettent plein les poches

Ceux qui sont bien contents de ce mercato, ce sont les agents. Les clubs les contactent jour et nuit pour leur demander de trouver une solution à leurs problèmes. Une vraie dépendance s’installe et les agents en profitent pour faire ce qu’ils veulent et s’en mettre plein les poches. Face à ces pratiques un peu deg, de plus en plus de monde plaide pour qu’il n’y ait plus qu’un seul mercato (en été), ce qui pousserait les clubs à être plus attentifs pour leur recrutement qu’ils devraient alors assumer toute la saison.

L’Anderlechtois Alexis Saelemaekers, ici au centre, a surpris tout le monde en signant à l’AC Milan.

Supprimer le mercato d’hiver sera difficile : ceux qui en profitent (les agents et les clubs en difficulté) ne lâcheront pas l’affaire. Mais un peu partout, des voix s’élèvent pour mettre fin à cette arnaque et remettre un peu d’ordre dans un foot qui devient bien bordélique au mois de janvier.