Raquette Tennis

Sharapova : Comment cette reine innatendue a-t-elle réussi à marquer le tennis ?

3 mars 2020

Elle est presque partie sur la pointe des pieds : Maria Sharapova n’était plus trop dans le game ces derniers temps. Mais malgré une fin de carrière un peu décevante, c’est bien une reine du tennis qui se retire. Alors que Maria a annoncé prendre sa retraite il y a quelques jours, elle méritait bien qu’AZAP s’intéresse à ce qui a fait sa légende.

Son dernier match restera donc sa défaite au premier tour de l’Australian Open. Un adieu au circuit indigne d’une personnalité pareille qui a maltraité plusieurs générations de joueuses.

« Le tennis m’a montré le monde et il m’a montré de quoi il était fait. […] Peu importe ce que je choisirai comme prochaine étape, comme prochaine montagne, je continuerai à pousser, à grimper, à grandir. »

La meilleure Russe de l’histoire

Ce qui frappe avant tout, c’est sa précocité : c’est à 16 ans qu’elle gagne ses premiers gros tournois pro. Un an plus tard, en 2004, elle remporte carrément Wimbledon en écartant Serena Williams en finale. Sharapova devient alors la nouvelle pépite du circuit. Malgré la concurrence balèze au fil des saisons, la Russe parvient à remporter tous les Grands Chelems (de 2004 à 2014, elle en gagne cinq). Au total, elle compte 36 titres à son palmarès. Sharapova est la 1ère Russe a devenir numéro 1 mondial, elle a également remporté une médaille d’argent au JO de Londres en 2012.

La grande Russe a lancé sa propre marque de bonbons : Sugarpova.

Une princesse qui va à la guerre

Mais en plus de son palmarès, c’est cette image de princesse qui va à la guerre qui a marqué le tennis. Jolie blonde qui multiplie les shootings photos, elle se transforme en guerrière dès qu’elle pénètre sur le terrain, en témoignent ces énormes cris qu’elle balance à chaque frappe (jusqu’à 105 décibels, plus qu’un hélicoptère).

La Russe a été en couple avec le tennisman Grigor Dimitrov. Mais ça n’a pas duré longtemps.

En 2016, Sharapova a été condamnée à quinze mois de suspension pour dopage. Elle n’a jamais vraiment retrouvé son niveau après cet écart. Reste que par sa personnalité forte, elle ne laissait personne indifférent.